Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2007

Galette aux restes de chez Wong

C'est connu, rien de tel que la cuisine de Maité pour exalter tout un chacun. Ainsi, c'est aujourd'hui Bertrand qui a la chance de goûter aux délices de la matrone de la gastronomie Frrrrançaise. Et oui, et ce la grâce à la sympatique collaboration du traiteur séchuanais "Wong" qui a bien voulu ouvrir ses poubelles de la semaine à la leader toutes catégories confondues du bien manger. Les Wong, il s'agit d'abord d'un clan famillial connu et reconnut qui tira ses lettres de noblesses des grandes heures de la fameuse "grève des éboueurs" de 1974. A l'époque s'il est nécessaire de le rappeler à nos chers lecteurs, les Wong avaient réussi à raviver la peste noir, tant leurs déchets étaient toxiques. Ils reçurent à cette occasion, la plus haute distinction en la matière, le titre de Grand chevalier de la Déchetterie. Mr Wong père s'en souvient encore "lavé les police qui porté la combnaison pour radioactivité tous déchet pu, déglasse, la la la, trop fort Wong!". Ah...la belle époque. Paris n'est plus ce qu'il était... Maité à donc concocté pour bertrand de succulentes gallette gélatineuses et baveuses avec des restants de raviolis aux crevettes fermentés, ainsi qu'un peu de riz vert, dit "riz de mars" (ndlr). Bertrand "Ca aaa senté bon. é éée tout bouffé d'une traite. ééee ça, lééee, j'en mangerait encore! voulé dire merci àaa Déchetterie!" Mais c'est nous qui vous remercions Bertrand! Vous remplissez de bonheur, le coeur de nos lecteurs. Merci, merci 1000 fois! medium_PPM.jpg

Les commentaires sont fermés.